LIENS

LA NUIT DES ONDES GRAVITATIONNELLES

Une manifestation très intéressante s'est tenue en soirée à la Faculté des Sciences de Nancy le lundi 20 mars 2017 sous l'égide du CNRS et de la SFP sur le thème des Ondes gravitationnelles, en partenariat avec "Ciel & Espace". Elle était animée par par Hélène FISCHER, Christophe CHATELAIN et Sébastien PILLET, en duplex avec le Grand Rex à Paris.

Les ondes gravitationnelles, c'est quoi ?

La théorie des ondes gravitationnelles est fondée sur la théorie de la "Relativité généralisée" publiée par Albert EINSTEIN il y a plus d'un siècle. Il les décrivit comme des oscillations de la courbure de l'espace-temps se propageant à grande distance de leur point de formation. Elles seraient produites par des masses accélérées et se propageraient à la vitesse de la lumière dans le vide. Cependant, la réalité des ondes gravitationnelles a été longuement débattue, et EINSTEIN lui-même changea plusieurs fois d'avis à leur sujet, la question étant de savoir si ces ondes avaient effectivement une existence physique ou bien résultaient d'un artefact mathématique dans le choix du système de coordonnées. Il fallut attendre les années 1960 pour progresser sur la vérification expérimentale de ce phénomène, grâce aux travaux de Joseph WEBER fondées sur l'utilisation de barres résonantes. C'est finalement le 14 septembre 2015 que des expériences montées dans le cadre d'une collaboration internationale ont permis de confirmer définitivement l'existence de ces ondes à l'aide de dispositifs optiques géants.

➽ Déroulement de la manifestation

La réunion organisée à Nancy a été un grand succès, avec plus de 250 participants de tous âges, y compris des lycéens, des élèves de classes préparatoires scientifiques, des étudiants de la Faculté des Sciences, des enseignants-chercheurs et des Émérites.

  

En ouverture de la manifestation, une conférence de qualité intitulée "De la théorie d'Einstein au défi technologique de l'astronomie gravitationnelle", a été présentée conjointement par deux orateurs invités, Romain BONNAND et Valentin FREY. Ces jeunes chercheurs ont expliqué, en termes simples et pertinents, le principe des ondes de gravitation. Ils ont montré la configuration des instruments de détection installés aux USA (LIGO) et en Europe (VIRGO), qui sont agencés sur le principe d'interféromètres de Michelson.

   

Les images ci-dessus représentent une vue d'ensemble du site VIRGO à Cascina (Italie) et l'un des deux bras de l'interféromètre.

  

Les signaux enregistrés conjointement le 14/09/2015 par les sites LIGO de Hanford et de Livingston (USA) constituent les premiers éléments de preuve qu'une onde gravitationnelle a été reçue ce jour-là en provenance d'un phénomène de fusion d'un "binaire de trous noirs".
















Activez le film ci-dessus pour voir les dispositifs installés sur le site VIRGO en Italie, notamment les miroirs de fabrication française dont la précision géométrique est égale à 0,001 µm !

La soirée s'est poursuivie avec l'équipe de Paris où un "quiz national" a notamment été organisé pour tester la compréhension des phénomènes par le public réparti dans les 14 villes de France participant à cette opération..

Pour plus d'informations CLIQUEZ ICI pour prendre connaissance du projet national.


LES ÎLES CANARIES :
CHARME ET BIODIVERSITÉ 


Diaporama d'Armand GUCKERT présenté par la MJC J. Savine de Villers-lès-Nancy,
Jeudi 23 mars à 20h30  (Entrée libre)

Panorama du Teide
L'archipel des Canaries est constitué de sept îles d'origine volcanique. Notre périple débute par les deux îles orientales, situées au large de la côte africaine : Fuerteventura et Lanzarote. Ces deux îles sont caractérisées par leur grande aridité et des vents alizés marqués. 
Fuerteventura présente d'impressionnantes dunes de sable, des plages superbes où les amateurs s'adonnent au surf et au kite-surf. 
Lanzarote offre sur 5 000 ha le parc naturel de Timanfaya, qui compte plus de 25 volcans. Un autre site remarquable de cette île est le gouffre de Jameos de l'Agua, avec son lac d'eau salée souterrain aménagé en Centre d'Art et de Culture. Malgré l'aridité, les canariens ont mis au point des techniques de culture, notamment  de la vigne, sur les cendres volcaniques et sur les pouzzolanes (culture "enarenado").

L'île de la Gomera contraste fortement avec les précédentes et se caractérise par une végétation exubérante. En quittant le bord de mer et en montant au delà de 1 000 m, on pénètre dans une forêt de brume baptisée "la Laurasylve". C'est une forêt vierge subtropicale avec une flore très variée d'espèces essentiellement endémiques (notamment dans le Parc de Garojonay, classé patrimoine UNESCO et réserve de biosphère).  
Enfin, à Tenerife nous nous intéressons au Parc National du Teide. Ce volcan est le sommet culminant de l'Espagne, avec ses 3 718 mètres d'altitude. L'immense caldeira du volcan offre l'occasion d'examiner, outre les champs de lave, la recolonisation de ces espaces perturbés par une végétation remarquable et unique.  

CLIQUEZ ICI  pour voir un extrait du diaporama d'Armand

L'ALS invite tous les membres de notre Association à participer à une journée de séminaires et d'échanges sue le thème :

LA COULEUR ET SON ÉCLAT
des bases de la physique à sa perception, du cosmos et à l'art

Le Jeudi 30 mars 2017 à la Métropole du Grand-Nancy

CLIQUEZ ICI  Pour découvrir le programme de la journée

Pour en savoir plus sur cette manifestation, contactez Jean-Claude DERNIAME (jeanclaude@derniame.fr).

CLIQUEZ ICI  pour connaître le le programme global 2016-2017.

VISITE DU MUSÉE DES ARTS ET MÉTIERS

Comme chaque année, notre collègue Arnaud FISCHER organisera le samedi 11 mars 2017 une excursion à Paris en autocar dont le but est de visiter le Musée des Arts-et-Métiers qui est, selon ses propres termes, un véritable "Louvre des inventions". Ce musée rassemble en effet une très riche collection d’instruments scientifiques historiques (pendule de Foucault, pile de Volta, machine à calculer de Pascal, laboratoire de Lavoisier ...) mais aussi d’ancêtres de moyens de transports (bicyclettes, voitures, avions) et de bon nombre d’objets qui font aujourd'hui partie de notre vie quotidienne (téléphones, appareils photo, téléviseurs...).
Si vous êtes intéressé(e) par cette activité, CLIQUEZ ICI : Vous trouverez toutes les informations (horaires, tarif, programme...).

LES PROFESSEURS HONORAIRES DE MÉDECINE
S’INTÉRESSENT A L'ARCHITECTURE


Le jeudi 09 février 2017, le Club des Professeurs Honoraires de Médecine a organisé, dans le superbe amphi Lepois de la Faculté, une conférence très intéressante sur le bâtiment des "Magasins Réunis" de Nancy, devenu "Printemps" et "FNAC" pour la plus grande partie de sa superficie.

C'est  Gérard CAUSIN, Architecte Expert, qui présentait cette conférence où il a retracé l'histoire de ce magasin, en remontant le temps depuis la période contemporaine jusqu'aux origines de ce symbole de la vitalité commerciale exceptionnelle de Nancy au 19ème siècle et de l'esprit d'entreprise de son fondateur Eugène CORBIN.

Une particularité de l'immeuble actuel est d'être construit sur un sol assez étonnant, notamment en ce qui concerne sa couche superficielle constituée de "schistes carton" qui gonflent et tendent à soulever le bâtiment. En revanche, le sous-sol plus profond est un grès beaucoup plus stable. Afin que la poussée des schistes ne risque pas de ruiner la structure, l'équipe d'architectes (parmi lesquels Gérard CAUSIN a joué un rôle d'expert du fait de sa longue expérience) a dû mettre en place un système de renforcement complexe et très coûteux. Afin de suivre les mouvements des piliers et des dalles de béton, un ensemble d'extensomètres a été conçu et fait l'objet d'une surveillance constante. Il a fallu également, sous l’œil attentif du service des Monuments de France, procéder à la restauration des décorations "art déco" (frises, vérandas, panneaux, etc.) en touchant le moins possible aux motifs et accessoires originaux.

A part ces problèmes actuels liés à la géologie, l'architecte a rappelé le désastre de la destruction subie par les "Magasins Réunis" sous l'effet d'une bombe incendiaire allemande le 16 janvier 1916. C'est l’événement qui a amené la reconstruction complète de l'édifice, passant de "l'art nouveau" à "l'art déco". Ainsi, les vicissitudes de l'histoire ont forcé l'évolution des styles et l'adaptation de la surface de vente à de nouveaux concepts.


Par respect pour les nostalgiques du passé, le conférencier  a tenu à rappeler le style "chic" du magasin d'autrefois, avec ses galeries monumentales aux étages supérieurs et son "tea room" où le tout-Nancy se retrouvait volontiers dans la période dynamique que connaissait la ville au tournant du siècle. On ne connaissait pas encore les "grandes surfaces" à cette époque mais, pour faire ses achats aux "Magasins Réunis", il suffisait d'arriver en train à la gare de Nancy et de traverser à pied la Place Thiers.

Gérard CAUSIN a tenu à rendre hommage à la mémoire d'Eugène CORBIN, entrepreneur visionnaire, qui réussit à développer son empire commercial au travers des événements de l'histoire. Du "Bazar Saint-Nicolas" aux "Magasins Réunis" à Nancy comme dans d'autres villes de la région, il voulait offrir à sa clientèle toujours plus de surface de vente et plus de choix, quitte à investir pour cela des capitaux considérables. Il comprit avant d'autres que la qualité et le service étaient les clés du succès. Les structures commerciales que nous connaissons aujourd'hui ont sans doute des déclinaisons différentes, mais sont fondées sur les mêmes principes.

Le public de cette rencontre, composé pour une bonne part de membres de notre association, a été conquis par la compétence et le talent oratoire du conférencier. Certains ont été émus de retrouver, dans les cartes postales anciennes qu'il a présentées, des souvenirs de leur jeunesse. 

Les personnes désireuses de contacter Gérard CAUSIN  pour échanger des information peuvent le faire en lui écrivant à son adresse mail : aapa.secretariat@wanadoo.fr.

SÉMINAIRE "COMMUNICATION" AUX ÉMÉRITES DE TOULOUSE

Les 20 et 21 juin 2016, le Président de l'Association EMERITES.LORRAINE s'est rendu à Toulouse à l'invitation des Émérites de l'Université de l'Université Fédérale Toulouse-Midi-Pyrénées qui se sont structurés en Association Loi 1901 il y a moins d'un an.

Un accueil chaleureux par Jacques BOUCHÉ et son épouse !
La situation en "Nouvelle Occitanie" (c'est désormais le nom de cette Grande région) est pas la même qu'en Lorraine. En effet, l'Université Fédérale qui y regroupe les Grandes Ecoles de l'INPT et les Facultés ressemble d'avantage au PRES que nous avons connu autrefois qu'à l'Université de Lorraine qui regroupe désormais toutes les anciennes compétences au sein d'une entité unique.

Nos correspondants les plus fidèles à Toulouse sont Jacques BOUCHE et André SOUVRÉ, qui oeuvre depuis la première heure à la construction d'une association d’Émérites dans cette ville universitaire et industrielle prestigieuse. Ils ont toujours été attentifs aux progrès de notre propre groupement. Au cours des dernières années, plusieurs rencontres ont été organisées entre les Émérites de Toulouse et ceux de Lorraine.

En juin dernier, l'objectif de notre visite était de leur présenter les grands principes de la communication au sein d'une association comme la notre en explicitant les objectifs et les moyens de cette démarche avec de nombreux exemples d'applications. En particuliers, nos amis Toulousains étaient intéressés de savoir dans quel esprit et avec quels outils nous avions pu mettre en place notre site internet. Cela a été fait sous forme d'un séminaire (voir ci-dessous) et de 3 séances de "travaux pratiques" au termes desquelles un site expérimental (et fonctionnel) a été mis en place pour eux.

CLIQUEZ ICI pour voir le diaporama du séminaire que Christian G'SELL a présenté  aux Émérites de Toulouse le 20 juin 206 à 09h30.