TCF



CLIQUEZ ICI  POUR ACCÉDER AU SITE DE "THE CONVERSATION FRANCE"
À partir de ce site, inscrivez-vous comme lecteur pour recevoir régulièrement les éditions nouvelles. Il sera temps ensuite de vous inscrire comme auteur lorsque vous aurez une idée intéressante de publication à partager avec le plus grand nombre. Si vous souhaitez échanger avec les responsables du groupe de travail sur "The Conversation" à l'Université de Lorraine, passez un message à l'adresse suivante :  gt-theconversation@univ-lorraine.fr.

LES NOUVELLES DE LA SEMAINE...

Les articles de "The Conversation" relèvent de disciplines variées. Tous sont écrits par des universitaires, jeunes ou moins jeunes... y compris des professeurs émérites, bien entendu. Dans cette mission de rédaction, l'Université de Lorraine n'est pas en reste, ce qui est la moindre des chose compte tenu de son statut de Membre Fondateur du site.

Découvrez ci-dessous les articles marquants de la semaine du 13 au 20 mai 2017.

Environnement + Énergie

Non, l’huile de palme n’est pas responsable de 40 % de la déforestation
Victor Baron, Cirad; Alain Rival, Cirad; Raphael Marichal, Cirad
La lutte contre la déforestation causée par la culture du palmier à huile en Asie du Sud-Est passe par une information solide et partagée.
Lorsque l’orpaillage pousse à l’exode depuis le cœur du Sahel
Issa Abdou Yonlihinza, Université Abdou Moumouni de Niamey
L’orpaillage au Niger, s’il contribue à l’économie locale, est aussi la source de migrations sociales et économiques irréversibles.

Data

Afrique : pour 1 000 milliards de dollars de moins…
Adam Abdou Hassan, Université de Rouen Normandie
L’image du panier percé vient à l’esprit lorsque l’on évoque les flux financiers illicites qui partent d’Afrique. Leur poids est tel qu’ils effacent les ressources de l’aide au développement.

Éducation

Le doctorat : une tradition à l’aube de sa (potentielle) transformation
Valérie Sabatier, Grenoble École de Management (GEM); Mark Smith, Grenoble École de Management (GEM); Michel Albouy, Grenoble École de Management (GEM)
Héritage d’une longue tradition, le doctorat semble avoir du mal à évoluer en France, malgré un contexte international en transformation. Revue des pistes d’innovation expérimentées et possibles.
MOOC en Afrique : des promesses de l’ouverture aux réalités de l’appropriation
Celya Gruson-Daniel, Université Paris Descartes – USPC; Ali Sié, Centre de Recherche en Santé de Nouna
Pour que l’éducation par les MOOC joue son rôle dans le développement des pays d’Afrique subsaharienne, une réflexion sur l’ajustement de l’offre à ce contexte particulier se révèle indispensable.

Politique + Société

Masculinité hégémonique en politique : le cas Macron
Serge Rabier, Université Paris Descartes – USPC
Les portraits médiatiques du nouveau président, qu’ils soient élogieux ou critiques, témoignent d’une sorte d’inconscient patriarcal encore bien vivace.
Deux populismes valent mieux qu’un !
Michel Wieviorka, Fondation Maison des Sciences de l'Homme (FMSH) – USPC
Macron l’a emporté parce qu’il avait face à lui deux versions inconciliables du souverainisme populiste, là où le Royaume-Uni du Brexit et les États-Unis de Trump n’en ont eu qu’une.
Présidentielle en Iran : les femmes à l’offensive
Azadeh Kian, Université Paris Diderot – USPC
La question des droits à la citoyenneté pleine des femmes est devenue un enjeu politique majeur et un défi à relever face à un régime fondé sur l’inégalité entre hommes et femmes.

Culture

Le jeu vidéo ou l’art de l’implication
Guillaume Labrude, Université de Lorraine
Le jeu vidéo est l’art narratif qui implique le plus son public : le déroulement de l’histoire se dépend intégralement de la capacité du joueur à réussir.
Vu du Moyen Âge : comment dénicher les monstres entre les lignes d’un CV ?
Pauline Guéna, Université Paris-Sorbonne – Sorbonne Universités
Que mettez-vous dans votre CV ? Au XIᵉ siècle, les moines parlaient de dragon dans les leurs.

Économie + Entreprise

Quand s’installent les microviolences, ou quelles leçons tirer des nouvelles règles de "The Voice"
Raffi Duymedjian, Grenoble École de Management (GEM)
Les nouvelles règles de "The Voice" remettent en cause certains mécanismes bienveillants qui semblaient jusque là irriguer le concours.
Peut-on gouverner l’économie collaborative ?
Alix Poels, Université Paris-Est Créteil Val de Marne (UPEC)
Auréolée de succès et d’une image positive, l’économie collaborative se développe dans un cadre juridique trop flou. Comment y remédier ?
L’entrepreneur est-il un joueur de poker ?
François Nicolle, Propedia; Jean-Michel Nicolle, EPF - UGEI
Les points communs sont nombreux entre le joueur de poker et l’entrepreneur : management de l’information, détection des signaux faibles, maîtrise des probabilités et… rapport primordial au capital.

Santé

Faut-il se priver de tout plaisir pour rester en bonne santé ?
Laurent Chambaud, École des hautes études en santé publique (EHESP) – USPC
Ne pas boire, ne pas fumer, mettre des bouchons d’oreille dans les concerts : les injonctions à mener une vie saine se multiplient. Au point de devenir contre-productives.

Science + Technologie

Dans le ventre de sa mère, le fœtus associe sons et émotions
Alban Lemasson, Université Rennes 1; Martine Hausberger, Université Rennes 1
Capable de percevoir les sons mais aussi le ressenti de sa mère, le fœtus les associe et les garde en mémoire. Un apprentissage qui aura, à la naissance, un impact sur ses réactions.
"MacronLeaks" : stratégies du mensonge sous une pluie de données
Thierry Berthier, Université de Limoges
Les #MacronLeaks ? De faux messages, grossièrement faux ! Mais la mise en œuvre de structure de données fictives par des hackers liés ou pas à des services de renseignement est une menace réelle.

En anglais

Energy drinks and alcohol, a risky mix… psychologically
Pierre Chandon, INSEAD – Sorbonne Universités; Aradhna Krishna, University of Michigan; Yann Cornil, University of British Columbia
A new study shows that adding an energy drink to alcohol increases risk-taking among young people – but the effect is imagined rather than real.
The bitcoin and blockchain: energy hogs
Fabrice Flipo, Télécom École de Management – Institut Mines-Télécom; Michel Berne, Télécom École de Management – Institut Mines-Télécom
The digital world is taking more and more space in our lives... and dramatically increasing electrical use. It’s a serious problem given the urgent need fight climate change.


DES GRAPHIQUES POUR BIEN SE FAIRE COMPRENDRE

Une nouvelle forme de collaboration fait son entrée sur The Conversation France. En plus de leurs articles, les chercheurs ont désormais la possibilité de construire avec les journalistes des "data visualisations", c’est-à-dire des représentations graphiques de données chiffrées. En un ou plusieurs graphiques, cartes, statiques ou animées, les experts racontent leurs recherches, analysent une tendance de fond, partagent leur savoir.
Pour découvrir les premiers exemples, CLIQUEZ ICI . Les perspectives de republications sont d'autant plus importantes que peu de journaux entretiennent des équipes de data-journalistes. C'est la première fois que ce type de contenus est produit en collaboration avec des chercheurs.
Découvrez les thèmes sur lesquels les journalistes recherchent des contributeurs. N'hésitez pas désormais à leur proposer de travailler à partir de vos données, si ces dernières s'y prêtent mieux qu'à un compte rendu rédigé.
Enfin, n'oubliez pas que l'Université de Lorraine peut être force de proposition, notamment autour de thèmes inspirés par l'actualité scientifique.
Amicalement

Julien FALGAS
Mail : julien.falgas@univ-lorraine.fr






UNE NOUVELLE FORMULE DE PUBLICATION

"The Conversation" est un site collaboratif où journalistes, universitaires et chercheurs écrivent ensemble des articles de qualité, gratuits et republiables. Ses rubriques sont, bien entendu, ouvertes aux Émérites de toutes disciplines. Ecrire dans ce site n'empêche pas de continuer à publier dans les grands journaux scientifiques qui nous sont plus familiers. Dans ce nouveau média, les articles sont courts, dédiés à la vulgarisation scientifique et si possible en relation avec des sujets d'actualité. Le média offre aux lecteurs un service d'information de qualité, crédible et gratuit. Dans un monde où la désinformation et la mise en scène de l'information sont des pratiques courantes, il contribue à un discours démocratique plus sain en plaçant des faits et du contenu de qualité dans l'arène publique.

Les articles publiés dans "The Conversation"
 relèvent de disciplines très variées, comme
celui consacré aux livres rares de la bibliothèque
de Saint-Dié-des-Vosges.
CLIQUEZ ICI  pour y accéder
Les articles émanent de chercheurs qui sont des experts dans leurs domaines, les journalismes étant là pour aider les auteurs à mettre en forme leur publication dans un esprit éthique et responsable. "The Conversation" forme, au niveau international, un réseau global de diffusion du savoir, avec 90 journalistes qui travaillent en collaboration avec plus de 39 000 experts, enseignants et chercheurs. Tous les articles peuvent être republiés gratuitement sous licence "Creative Commons" alors que les autres médias font payer les republications. Les responsables de l'édition sont convaincus que l'information libre est un mode de diffusion qui se développera de plus en plus dans les années à venir. Il faut noter que le média est géré par  une organisation à but non lucratif, toute dédiée à l'intérêt général. Le site, n'accepte pas d'annonces publicitaires, vit par les contributions de ses membres. En France, les partenaires fondateurs sont : la Conférence des Présidents d'Université, l'Institut Universitaire de France, Paris Sciences & Lettres Research University, les Universités liées à la Sorbonne, l'Université Paris-Saclay et l'Université de Lorraine. En Grande Bretagne, le site est soutenu par des universités, des instituts de recherche, de la SAGE et du Welcome Trust, ainsi que d'autres fondations. En Afrique, les aides proviennent de grandes fondations et d'entreprises, mais aussi de la National Research Foundation. Aux États-Unis, le site est financé par de grandes fondations. Enfin en Australie (où "the Conversation" est né) le média est soutenu par des universités, des instituts de recherche (notamment le CSIRO), de certains membres du secteur privé comme la Commonwealth Bank of Australia, de fondations et de contributeurs individuels.

COMMENT PUBLIER DANS "THE CONVERSATION" ?

Par Julien FALGAS, Chargé de médias "Recherche" à l'Université de Lorraine (Direction de la Communication)

Le dispositif "The Conversation" a été conçu pour être le plus simple possible : des dizaines de milliers d’universitaires de par le monde y ont déjà contribué. ET POURQUOI PAS VOUS ?
C'est gratuit, facile et rapide. De plus, vous serez assistés par une équipe de journalismes professionnels qui vous aideront, si c'est nécessaire, à mettre ne forme votre contribution pour qu'elle soit accessible par le plus grand nombre. Voici la procédure concrète à suivre pour publier un article.

1) Cliquez sur "Devenir auteur" dans le bandeau supérieur de The Conversation France et suivez les instructions à l’écran pour créer votre profil.

2) Une fois identifié sur le site, rendez-vous sur votre "Tableau de bord" pour "Proposer une idée d’article" et remplissez le formulaire. A ce stade il s’agit seulement de décrire votre sujet en quelques lignes.
3) Un journaliste vous recontactera afin de définir avec vous les modalités de votre collaboration : angle de l’article, calendrier…
4) L’interface d’écriture permet de suivre l’historique de votre texte et de retrouver n’importe quel état antérieur de celui-ci au fil de la collaboration avec le journaliste.
5) Lorsque vous êtes prêt à publier, remplissez la déclaration d’intérêt et soumettez l’article pour publication.
6) Le journaliste déterminera la date de publication la plus pertinente et sollicitera votre validation définitive. Pensez à surveiller votre boîte courriel.

7) Après la publication, vous pourrez consulter les statistiques d’audience de votre article depuis votre "Tableau de bord" et, bien sûr, renouveler l’expérience !

UN ARTICLE D'ARMAND GUCKERT EST SORTI DANS "THE CONVERSATION"

Notre Président d'Honneur, Armand GUCKERT, a expérimenté la publication d'un article sur le site "The Conversation". Le texte ci-dessous, qu'il nous a adressé, a pour but de stimuler les "ardeurs rédactrices" de nos collègues émérites.

Mon expérience de publication d’un article sur "The Conversation"
(transmis par Armand GUCKERT le 27 octobre 2016)

   Après la présentation de "The Conversation" par Violaine APPEL (VP de l’UL) et Julien FALGAS (UL), lors du séminaire des Émérites du jeudi 29 septembre 2016, j’ai recontacté ces derniers pour leur proposer, en résonance avec la situation dramatique d’Alep, de rédiger un texte sur ces événements. Mon texte initial traitait essentiellement du patrimoine culturel d’Alep et de sa destruction avec une petite incidente sur la perte dramatique du patrimoine biologique et génétique du Centre de Recherches International de l’ICARDA.
   Violaine et Julien m’ont conseillé de recentrer mon article sur ce dernier point considéré comme plus original. J’ai rédigé un second papier que j’ai envoyé à la rédaction de "The Conversation France". J’ai reçu une de réponse très rapide d’Aline RICHARD ZIVOJLAVA, journaliste et éditrice, me disant que l’article convenait et qu’il était retenu pour publication. Il n’y a eu aucune modification ni correction, hormis le titre et une simple coupure relative à un aspect particulier (détails sur le tunnel de la Svalbard Vault) du fait que mon texte dépassait un peu le standard. J’ai complété la publication par l’envoi de photos que j’avais prises à l’ICARDA, donc photos sans droits. Quelques jours après, le texte est paru sur le site internet de "The Conversation".
   L’opération s’est passée très rapidement, de manière particulièrement simple et avec beaucoup de cordialité.
   Suivez mon exemple, chers Amis Émérites ; vous partagerez ainsi vos centres d'intérêt avec le plus grand nombre !

Lisez l'article d'Armand :

À ALEP, UN PATRIMOINE SCIENTIFIQUE DANS LA TOURMENTE

par Armand GUCKERT
Professeur émérite à l'Université de Lorraine,
Ancien Directeur du Laboratoire Agronomie et Environnement (INRA-ENSAIA-UL),

CLIQUEZ ICI pour lire le texte intégral de cet article dans l'environnement journalistique de "The Conversation" (26/10/2016).
JEAN-PIERRE JACQUOT A PUBLIÉ LUI AUSSI DANS "THE CONVERSATION"

Notre collègue Jean-Pierre JACQUOT, Directeur du Pôle Scientifique A2F (Agronomie-Agroalimentaire-Forêt) de l'UL, accomplit ses recherches au Laboratoire Interaction Arbres-Microorganismes de la Faculté des Sciences. Il est membre de l'Institut Universitaire de France.
Il a publié dans "The Conversation" le 02/11/2016 avec Roger POUIVET (également Professeur à l'UL, chercheur au Laboratoire d’Histoire des Sciences et de Philosophie, Archives Henri-Poincaré, membre de l'Institut Universitaire de France) un article intitulé : "Moi, non-moi et religions : dialogue entre un biologiste et un philosophe". Il se présente sous la forme d'une conversation entre ces deux scientifiques qui développe le point de vue d’un biologiste sur les questions du moi, du non-moi, de la métempsycose et des religions, et la réponse du philosophe.

CLIQUEZ ICI  pour accéder à cet article et n'hésitez pas à adresser vos commentaires sur son article en envoyant un mail l'adresse suivante : j2p@univ-lorraine.fr .